Peinture que je préfère dans mes travaux (2008 – 2011)

Peinture que je préfère dans mes travaux (2008 – 2011)

A la question, qu’elle est ma peinture préférée, je répondrais ceci :

Je les aime toutes sinon je ne les garderais pas, je les détruirais. Néanmoins, il y en a  une, très onirique, que je suis contente d’avoir peinte, c’est : « La Mère ».

La Mère - huile 92 x 73

La Mère – huile 92 x 73

La symbolisation de la mère cosmique et universelle

Cette toile paraît ‘ingrate’ au premier abord, mais elle symbolise, une mère cosmique, universelle, semblable à un canope, un culbutos, ou une toupie, qui, telle notre planète bleue, tourne sur elle-même. Elle porte en elle toutes les douleurs du monde et dans  ses yeux grillagés, des mystères insondables.

L’œuf qu’elle tient dans ses bras symbolise l’enfant qu’elle a eu, qu’elle aime, qu’elle protège, ou peut-être, qu’elle étouffe.

Sa  main en forme de fleur ressemble davantage à un battoir qu’à un membre amical, elle semble dire : « passez votre chemin, il n’y a rien à voir ».

Son œil poché, représente davantage la fatigue que la violence, quoique….

Le fond est traité comme un univers étoilé mais je me suis inspirée  pour le peindre, des tissus des  tabliers de nos grand-mères.

Cette peinture dénonce toute l’ambiguïté de la maternité et se trouve très loin de l’idée idéalisée de la mère  tendresse.

Ouni Mam